L’accompagnement artistique, un engagement.

Pour cette saison, et celles à venir, l’EMC s’engage en faveur de la création artistique. Sept spectacles verront le jour dans votre théâtre et des actions culturelles et ateliers de pratiques seront organisés.

NB : L’abonnement CREATIF vous permet d’oser la curiosité !

Fahrenheit 451, de Mathieu Coblentz

Grande nouveauté : l’EMC se lance dans l’aventure de la production déléguée en accompagnant la première mise en scène de Mathieu Coblentz.

D’après l’œuvre de Ray Bradbury, ce spectacle raconte, chante l’histoire universelle d’un être révolté contre l’oppression. Il dit la joie et la puissance de l’imaginaire d’une humanité éclairée par les livres.

Tropique de la Violence, d’Alexandre Zeff

Alexandre Zeff s’empare du roman de Nathacha Appanah et le porte sur scène dans un spectacle poignant et poétique sur la jeunesse de Mayotte livrée à elle-même.

Les couleurs de l’Air, d’Igor Mendjisky

Igor Mendjisky, auteur, comédien et metteur en scène, se met à nu : c’est en creusant dans son interminable chagrin, celui de la mort de son père, qu’il découvre la vie d’un homme, la vie d’un grand escroc.

L’éloge des araignées, de Simon Delattre

Retrouvez Simon Delattre pour sa nouvelle création, entre théâtre, musique et marionnette, et abordant la question de la transmission, entre une Louise Bourgeois centenaire et une petite fille aspirant à être artiste.

Beaucoup de Bruit pour Rien, de Maïa Sandoz & Paul Moulin

L’une des pièces les plus populaires de William Shakespeare, jouant sur deux couples d’amoureux, l’un romantique, l’autre comique. C’est une pièce à la dramaturgie impeccable et à la langue merveilleuse à laquelle s’attèlent Maïa Sandoz et Paul Moulin.

Mon petit guide en Croatie, d’Hala Ghosn

Vivez l’expérience de l’immersif, en embarquant dans un vrai bus et à la découverte d’une fausse Croatie. Vous serez mis en situation réelle de voyage organisé – il faudra vous plier au timing minuté de celui-ci – et serez témoins de plusieurs situations cocasses…

Moby Dick, d’Yngvild Aspeli

Yngvild Aspeli s’empare du monument d’Herman Melville. Avec 7 acteurs, 50 marionnettes, de la vidéo, un orchestre englouti de 3 musiciens et une baleine grandeur nature, elle donne à voir ce monstre de littérature. Dans le cadre de la Biennale Internationale des Arts de la Marionnette.