Informations

  • Durée 1h30
  • À partir de 13 ans

Mise en scène : Mathieu Coblentz
Jeu : Florent Chapellière, Olivia Dalric, Maud Gentien, Laure Pagès, Florian Westerhoff
Musique : Julien Large et Jo Zeugma

D’après l’œuvre de Ray Bradbury, ce spectacle raconte et chante l’histoire universelle d’un être révolté contre l’oppression. Il dit la joie et la puissance de l’imaginaire d’une humanité éclairée par les livres.

Écrit en 1953, Fahrenheit 451 nous raconte l’histoire de Montag. Il vit dans un monde où les êtres, toujours en quête de plaisir, s’enivrent de vitesse, de drogues ou de violence. Cernés par des murs-écrans, ces êtres semblent vivre heureux. Lui est pompier, mais les soldats du feu n’éteignent plus les incendies ; ils les allument. Juges, censeurs et bourreaux de la pensée, ils brûlent les livres que « de toutes façons personne ne lit plus ». Montag finit par se révolter, s’enfuit et rencontre d’autres résistants qui, pour ne pas être pris, apprennent les livres par cœur avant de les faire disparaître, devenant de fait des Hommes-livres, « mendiants au-dehors, bibliothèques au-dedans ». Avec sept acteurs et musiciens, on entend le roman, simplement, rageusement, joyeusement. Dire avec les mots d’une fable dystopique, dans un monde saturé d’images, d’urgences et d’injonctions. Dire la joie essentielle face à la résilience possible d’une humanité éclairée par les livres. La mise en scène à l’univers sonore, délicat et précis nous absorbe. Le temps est comme suspendu, le spectateur fait corps avec les acteurs et leurs récits. La musique d’Albinoni, Balavoine… jouée en direct nous accompagne dans ce conte rétrofuturiste aux résonnances très contemporaines.

Distribution

Mise en scène : Mathieu Coblentz
Jeu : Florent Chapellière, Olivia Dalric, Maud Gentien, Laure Pagès, Florian Westerhoff
Musique : Julien Large et Jo Zeugma

Production

Production : Théâtre Amer – Production déléguée : EMC – 1 théâtre et 3 cinémas
Coproduction : Théâtre Romain Rolland de Villejuif – scène conventionnée Art et création, Théâtre des Bords de Scène – Juvisy-sur-Orge, L’Archipel – Théâtre de Fouesnant Aide DRAC Bretagne
Remerciements et soutien : Théâtre Gérard Philipe de Saint-Denis, Théâtre de l’Aquarium – François Sallé

Crédits

Photo : Rodolphe Haustraëte