Informations

  • Durée 1h30
  • À partir de 13 ans

Tarif B

Nous retrouvons Mathieu Coblentz, metteur en scène de Fahrenheit 451 accueilli la saison passée, spectacle dont l’EMC est le producteur. Cette épopée musicale dont le fil rouge est le Requiem de Mozart nous donne à entendre, à rêver, à sentir la puissance de l’affirmation de Robert Antelme : l’être humain ne se catégorise pas, ne se hiérarchise pas, il est et sera toujours l’être humain. Et que ceux qui le nient aujourd’hui préparent les camps de demain, comme ceux qui l’ont nié hier font les camps contemporains.

« À l’origine de ce spectacle, il y a L’Espèce humaine de Robert Antelme. Récit, poème, essai, témoignage essentiel dont chaque page est la vie même, arrachée, préservée et comme sauvée de l’enfer. Au départ, il y a le besoin de chanter l’épopée d’un revenant. Le besoin de replonger dans le chaudron du XXème siècle pour éclairer le présent. Pas uniquement par un voyage dans les cercles de l’enfer, pas seulement pour dire l’enfermement concentrationnaire. Dire le retour, le regard, le silence, dire l’effroi des vivants face à cet Orphée mourant.
À partir de trois textes – Autour d’un effort de mémoire de Dionys Mascolo, La Douleur de Marguerite Duras et L’Espèce humaine de Robert Antelme –, nous racontons une histoire. Nous construisons un récit unique en puisant dans ces trois sources et auxquelles s’ajoute une quatrième?: le Requiem de Mozart, déroulé entièrement et en quelque sorte recomposé. Ce fil musical nous place dans la cérémonie, dans le rituel, et nous permet de hisser le récit à une hauteur mythologique. »
Mathieu Coblentz

Distribution

D’après L’Espèce humaine de Robert Antelme, La Douleur de Marguerite Duras et Autour d’un effort de mémoire de Dionys Mascolo.

Mise en scène Mathieu Coblentz

Avec Mathieu Alexandre, Florent Chapellière, Vianney Ledieu, Camille Voitellier, Jo Zeugma

Dramaturgie Marion Canelas

Collaboration artistique Vincent Lefèvre

Création lumière Victor Arancio

Création sonore Simon Denis

Production

Production Théâtre Amer ; Théâtre National Populaire.

Coproduction Théâtre de Cornouaille – scène nationale de Quimper ; Théâtre des Quartiers d’Ivry – CDN du Val-de-Marne ; EMC, St-Michel-s/Orge ; Le Canal, Théâtre du pays de Redon, scène conventionnée d’intérêt national ; Théâtre André Malraux, Chevilly-Larue ; Centre culturel Jacques Duhamel, Vitré.

Avec le soutien de L’Archipel – pôle d’action culturelle de Fouesnant et du Conseil Départemental du Finistère

Crédits

Photo : DR